Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2015

CR conférence Chantal Colleu Dumond à Chaumont

Conférence aux Jardins de Chaumont

29 Avril 2015

"Une femme dans le monde des Ambassades"

Chantal Colleu-Dumond

 

La conférence commença avec les mots de notre Présidente Annie BEULIN WEBER : présentation de la Fédération Femmes 3000 et des Mardis du Flore, puis de la Délégation du Loir-et-Cher et des évènements à venir... 

En ce jour du 70ème anniversaire du 1er vote des Françaises, elle nous a raconté le long parcours des revendications des femmes pour l’obtention du droit de vote. En France, il a fallu attendre presque un siècle pour que les femmes soient reconnues comme citoyennes à l’égal des hommes, le 21 avril 1944, longtemps après 25 autres pays, dont la Nouvelle- Zélande dès 1893 ! Et c’est un an plus tard, le 29 avril 1945 qu’elles ont voté́ pour la 1ère fois, à l’occasion des Municipales.

 

femmes3000 blois,chantal collet dumont

Mme COLLEU-DUMOND, commença par se présenter et exposer les questions qu’elle s’est posées à elle-même sur une vie qui va très vite afin de répondre au sujet de notre conférence. « Comment se construit une vie ? Comment trouve-t-on ses valeurs profondes ? Comment échappe-t-on à une route toute tracée ? Il faut saisir la chance, le hasard, mais il n’est pas toujours facile de les déceler... »

Elle était programmée pour rester à Tours, se marier, avoir des enfants et ne pas travailler. Mais elle fit de longues études, à Tours puis à Paris, avant de partir à l’étranger.

 

Mme COLLEU-DUMOND insista sur le rôle de l’éducation familiale et scolaire qu’elle reçut de sa mère, extraordinaire, le socle de l’amour pour toute une vie dit-elle, et d’un père marin avec des récits de voyage qui disaient que tout était possible. Elle insista aussi sur la place de la littérature qui fut importante pour la jeune femme qu’elle était dans les années 1970 / 80 et des professeurs remarquables qui l’ont mise sur la route vers elle-même.

 

Mr Boutros Boutros-Ghali, ancien secrétaire général des Nations-Unies et de la francophonie disait : « Plus vous connaissez de langues étrangères, plus vous élargissez votre vie ». Mme COLLEU-DUMOND partage ce goût des langues, qu’elles soient anciennes ou vivantes, même si l’allemand fut essentiel tout au long de sa carrière.

Elle nous dessina sa jeunesse, jeune femme des années 1970/80, soumise à des héritages contradictoires entre le 19ème siècle et mai 1968. Elle lisait « le Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir, écoutait en cachette l’émission de Ménie Grégoire, était fascinée par Coco Chanel et Colette. Son parcours universitaire la mena sur les bancs d’Hypokhâgne puis de la Sorbonne jusqu’au CAPES et à l’agrégation de lettres. 

Lire la suite