Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Conférence Christine Bernabeu - 10 Avril à Blois

     « Une femme parcourt seule 24 775 km
   à la rencontre de 18 femmes d’exception »
          10 avril 2014 au Campanile de Vineuil
                  Christine Bernabeu

Née dans un avion, Christine Bernabeu a le voyage et l’aventure dans le sang. Pour le plaisir ou pour sa profession, par défi ou par engagement, elle parcourt le continent eurasien depuis toujours.
C’est au Campanile de Vineuil, en présence de Monsieur Fromet, maire de Vineuil et de son épouse, que Christine nous a fait le récit de la première transcontinentale au féminin, d’Orléans à Canton, à la rencontre de 18 femmes remarquables.femmes3000 loiretcher,christine bernabeu,24775km
 « Oser » est le mot-clé de cette aventurière réfléchie qui a consacré six années à préparer son voyage. Passionnée et enthousiaste, Christine aime relever les défis et va jusqu’au bout de ses rêves, mais sans prendre de risque inutile.  Elle cite Aude de Thuin :

« Femmes, si vous osiez, le monde s’en porterait mieux ! »


Avec pour seuls compagnons de voyage une valise et un sac lourdement chargés, elle est partie le 8 mars 2013 pour un périple de deux mois, riche de découvertes et de rencontres extraordinaires, sur 24 775 kilomètres.


Avec passion et humour, Christine Bernabeu, nous a fait découvrir des destinations mythiques de l’Eurasie : Riga, Saint-Petersbourg, Moscou, Ekaterinbourg et Novossibirsk, la Sibérie et la Mongolie, Pékin et Canton. La conférence, illustrée par un diaporama de paysages contrastés, de portraits des femmes rayonnantes et de situations émouvantes ou cocasses, a passionné l’assistance qui a posé de nombreuses questions à notre conférencière.
Les difficultés du voyage ? « Aucune » nous assure-t-elle ! Même si elle a supporté des variations de températures allant de – 20° à + 37° ! En changeant de destination tous les quatre jours et en faisant face à de nombreux imprévus, malgré sa préparation minutieuse.
Le passage des frontières ? Les plus difficiles à franchir ne sont pas, pour Christine, les frontières géopolitiques, mais les frontières naturelles et psychologiques :
Le Mur de Berlin : un quart de siècle après sa dissolution, il est toujours vivace dans les mentalités ; les a priori sont encore nombreux et très forts entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est.
Le Mont Oural qui matérialise la frontière entre l’Europe et l’Asie.
La Muraille de Chine qui a marqué pour Christine la fin de la communication par Skype avec ses amis et sa famille.
Le Mont Guillin qui sépare la Chine du Nord et la Chine du Sud, avec des climats, des cultures et des modes de vie différents.
La communication ? Grâce aux Alliances Françaises, le français est très présent même dans les endroits les plus reculés et c’est en français, ou dans la langue du pays avec l’aide d’interprètes, que Christine a mené tous ses entretiens.
Fondatrice de H.E.R.A (Humanité, Equilibre, Rencontres, Avenir) association déclarée d’intérêt général, Christine Bernabeu avait placé son voyage sous la thématique de l'Eau, en cette année 2013 placée sous le signe de l’Eau. Le problème n’est pas la quantité de l’eau sur la Terre, mais de sa qualité. Sur notre continent notamment, le lac Baïkal en Sibérie, véritable mer d’eau douce s’étendant sur 31 500 km2, représente une réserve d’eau douce de 23 500 km3 ! Malheureusement, bien que la transparence de son eau soit unique jusqu’à 40 mètres de profondeur, elle reste impropre à la consommation lorsqu’elle arrive au robinet. Christine nous raconte l’histoire d’un petit garçon qui, dans un français impeccable, s’étonnait de l’entendre dire qu’en France on peut boire l’eau à sa sortie du robinet, lui qui n’a jamais bu autre chose que de l’eau bouillie. Plus fort encore : qu’on lave les voitures à l’eau potable et même… qu’on fait pipi dans l’eau potable ! Une graine est semée, une vocation est peut-être née de sa rencontre avec une Orléanaise : aujourd’hui, il rêve de faire pipi dans l’eau potable ; demain il sera peut-être très engagé dans la lutte contre la pollution de l’eau.
Outre son engagement dans différentes actions humanitaires pour la protection de l’environnement et de la qualité de l’eau, Christine Bernabeu mène le projet des Folkloriades pour Octobre prochain. Riga étant capitale européenne de la Culture en 2014, une délégation de Lettones sera reçue à Orléans, Chartres, Le Mans, Tours et Blois, pour découvrir la culture de notre région. Femmes 3000 Loir & Cher s’associe à la réalisation de ce projet.
Selon notre habitude, la soirée s’est terminée autour d’un cocktail pour continuer librement les échanges.

Annie Beulin-Weber, présidente Femmes 3000 Loir & Cher

Les commentaires sont fermés.